• Vraiment un peu d'évasion...

    Arrivée :  une superbe maison, toute neuve, construite sur le modèle BBC avec toutes les normes répondant à la qualité environnementale, des espaces à vivres grandioses et illuminés de fenêtres et porte-fenêtres et, clou du tableau,

    le rez-de-chaussée (cuisine ouverte sur salon et salle à manger avec, au centre, une cheminée -pour le bien-être visuel et convivial-) donnant sur une super terrasse et un jardin digne de notre Limousin... Pour nous qui habitons au F3 (dont la plus grande pièce doit faire 16m2) au premier étage d'un immeuble, certes en copropriété, nous  découvrons le luxe de la banlieue parisienne ! En fait, l'une des perles d'un domaine privé,  un espace fermé (sur l'arrière pour la maison), constitué d'allées bordées d'autres maisons "de style" pour la plupart et dotée d'un étang habité par 2 cygnes et de très nombreux arbres de toutes essences, de fleurs et de pelouses, le tout entretenu par des jardiniers (vraisemblablement communaux)...  Un petit coin de Paradis à l'écart de la pollution de la capitale.

    Et c'est là que, bien installées dans une chambre réservée d'ordinaire au petit-fils de la famille, âgé de 11 ans, nous avons posé nos encombrantes valises. Imaginez également le jeune Voyou, habitué à cavaler dans une soixantaine de mètres carrés, découvrant et testant tous les recoins de son "chalet de vacances", sur les 100 et quelques mètres carrés du rez-de-chaussé et, luxe suprême, autant en haut d'un grand escalier imitation marbre (enfin, je crois !) ; tant de cachettes à expérimenter ! tant de surface pour courir et faire des glissades...

    En fait, ce fut pour moi un vrai moment de détente et de dépaysement ! De vraies (courtes mais...) bonnes vacances ! Car, même lorsqu'on donne un petit coups de main à ses hôtes, ne serait-ce que pour les repas, on n'a plus la charge de les prévoir, on ne passe plus sa vie à courir dans tous les sens : supermarchés (oh non ! pour ça, l'hôtesse a tout prévu avant votre arrivée et congélateurs et placards sont remplis de tout ce qui peut faire plaisir à chacun !), ménage et autres tâches ménagères... On se pose un peu, même discrètement pour ne pas trop déranger ; on trouve le temps de s'isoler un peu dans la journée pour une promenade ou un moment de lecture (ou de sudoku) au calme, dans la chambre, fenêtres ouvertes... Bref, en fait, lorsqu'on n'est plus chez soi, on déstresse ! Je pense que de nombreuses femmes comprennent ce sentiment et le partagent !

    (Il se fait tard et le boulot reprend demain... Je rajouterai quelques photos le w.e. prolongé prochain ! Ah, quel joli mois que ce mois de mai !)

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :