• M'inspirant de l'histoire du bon génie de la lampe (LOL) et en la tournant à ma façon, voici les 3 voeux que j'adresse depuis hier au soir à tous ceux et toutes celles qui me sont chers :

    1. La Santé pour eux et leurs proches ;
    2. Le Travail qui leur permette de vivre dignement, tant pendant qu'après leur période d'activité professionnelle ;
    3. Un Entourage aimant et présent dans tous les moments de la vie, qui leur permette d'avancer dans la Vie sans avoir peur de la solitude.

    Pour le reste, le Bonheur est une perception personnelle et individuelle ; je laisse donc à chacun la possibilité d'ajouter ses options complémentaires.

    Pour nous tous enfin, je souhaite la Paix, l'Ecoute et le Respect de notre Planète et de tous ceux qui nous entourent. Que 2016 réponde à vos voeux ! Amicalement à tous et à toutes !

    BONNE ANNEE 2016


    votre commentaire
  • Pour celles et ceux qui, comme moi, sont passionnés par la photo (amateur) et le travail de retouche (éventuellement) qui l'accompagne,

    celles et ceux qui aiment partager des photos,

    celles et ceux qui préfèrent s'évader dans les beautés qui nous entourent plutôt que déprimer devant la réalité,

    je vous invite à rendre une petite visite sur mon site Instagram :

     Instagram


    votre commentaire
  • "S'il te plaît, dessine-moi un maquillage d'Halloween. Je voudrais un masque de squelette mexicain"... Grand moment de solitude lorsqu'on est douée ni pour le dessin, ni pour le coloriage ! et qu'on ignore complètement ce qu'est un "squelette mexicain" ! Ah, quand je pense à "Saint-Ex" qui se demandait comment dessiner un mouton...  Alors, afin d'être à la hauteur du challenge et pour ne pas manquer une nouvelle activité partagée "mère-fille", j'ai consulté un tutoriel sur internet, une jeune esthéticienne ma fois très douée (juste un petit problème  au niveau de sa vidéo : beaucoup de geste et trop rapides, j'en avais un peu le tournis...). Bon, même avec les maquillages que nous avions achetés à petit prix et ma palette perso (que je n'utilise que très rarement), un peu de crayon noir et l'eye-liner, je devrais arriver à faire quelque chose ! de beau ? j'en doute, mais bon... Et nous voilà au travail dès le matin (une visite à faire une fois maquillée...). Et voilà le résultat, sachant que la demoiselle s'est occupée elle-même d'appliquer le faux sang...

    Halloween 2015

    Moyen, pensez-vous ! Je ne vous le fais pas dire !

    Bon, le souci avec ce genre de maquillage et, notamment la peau des ados qui a tendance a être plutôt "grasse à tendance acnéique", c'est qu'il procure une sensation extrêmement désagréable et difficilement supportable : ça gratte ! on a l'impression que ça dégouline de partout ! ça tiraille la peau... Bref, la demoiselle s'est vu contrainte de tout défaire pour le reste de la journée ! (C'est pour cela que celles qui participent à des soirées à thème ne se maquillent qu'au dernier moment, soit, en début de soirée, juste avant de partir...). Bien tristement, elle a dû s'y résoudre ! Déçue surtout car consciente du fait que je le lui avait fait avec beaucoup d'amour (à défaut de savoir-faire), en dépit du fait que, moi, Halloween, c'est pas trop mon truc... (doux euphémisme !). Et puis, le soir, nous avions une sortie "traditionnelle" de prévue, un rituel que nous avons établi, à sa demande, l'an passé, spécialement pour cette fête : un repas au Quick ou au Mc Do' (banal pour beaucoup, donc rituel ridicule sûrement à leurs yeux, mais important pour nous du fait que je suis solidement "anti-fast-food", anti-"malbouffe" -comme dirait Jean-Pierre Coffe- et que le jour d'Halloween est l'occasion pour ma grande de se faire offrir cette sortie avec permission de choisir ce dont elle a envie sans m'entendre lui parler cholestérol et autres maladies liées à ce type de nourriture. Et moi ? vous demandez-vous ? que mange-je, ce soir-là ?  fais-je honneur au burger en tout genre, quelle que soit sa taille ou le nom qu'il porte ? eh bien, non ! je m'entête à prendre une salade qui me coûte les yeux de la tête eu égard à la quantité et à la qualité ! ). Bon, je m'égare un peu là ! revenons-en à notre maquillage...

    Sortie donc, prévue et, cerise sur le gâteau, à cette occasion, je consent à me laisser également maquiller, et la maquilleuse a le choix du projet... (je rappelle quand-même que je n'adhère pas à la tradition de célébration de Halloween, que je déteste tout ce qui est vampire, zombie et autre squelette mexicain ou non qui déambule dans les rues ce jour-là ! Je n'arrive même pas à comprendre le plaisir qu'on peut trouver dans toutes ces horreurs !). La fin de journée arrive donc et la demoiselle me demande si cela ne me gêne pas qu'elle essaie de se faire un autre maquillage. Pas de souci ! Pour moi, cette fête est la sienne et je fais le maximum pour qu'elle en tire le maximum de plaisir ! Après une bonne heure dans la salle de bain, elle en ressort... splendide ! je retrouve sur son visage toutes ses qualités artistiques et créatives ! Nous voilà  reparties pour une deuxième séance de photos, histoire de garder nos instants de complicité les plus précieux pour nos vieux jours ! 

    A l'issue de cette deuxième séance, mon tour est arrivé. Et je me suis laissée faire ! lorsque ma grande me demandait ce que je préfèrerai, je m'obstinais à lui répondre que c'était elle et seulement elle qui décidait, qu'elle avait carte blanche. Et, au final, j'avoue que je n'ai pas eu à m'en plaindre ! A préciser, car c'est important dans nos relations, qu'elle sait mon aversion pour cette fête, qu'elle connaît certaines de mes peurs d'enfants et qu'elle a tout fait pour rester "soft" sur mon visage ! Et je l'en remercie de tout coeur !

    Voilà donc le résultat et le souvenir que nous garderons de notre complicité affichée à l'occasion d'un événement qui, à la base, nous divise au niveau de nos idées ! Dernière précision : il s'agit d'un montage (il nous est en effet difficile de nous prendre en photo ensemble) réalisé avec Photofiltre ! Une fois de plus, c'est un travail à 4 mains : je suis à l'origine de cette création, mais j'étais bien en peine d'appliquer certaines astuces du logiciel et j'ai volontiers appelé ma fille en renfort, elle qui le manipule un peu plus souvent et passe beaucoup de temps à visiter les tutoriels, à faire des essais toute seule, etc. Et puis, l'artiste, c'est bien elle !

     http://ekladata.com/scmbGwSd170FAKdmwvGgiOEq4lM/Eklablog-Happy-Halloween.jpg

     

     


    votre commentaire
  • Scène insolite par une belle matinée d'automne

    Congés = longues promenades dans la campagne, histoire de reprendre quelques forces ! Par chance, cette semaine nous aura offert de belles journées d'automne propices à faire de nombreuses photos. Admirer la nature, l'écouter, respirer, parfois, fermer les yeux quelques instants. Et tout à coup notre regard s'arrête sur une scène insolite. Ici, un héron assiste impassible à une joute entre deux jeunes limousines... La Nature, dans toute sa beauté, son originalité. Bel exemple de laïcité !


    votre commentaire
  • Ca y (est) était ! il (est) était sur YouTube depuis quelques minutes et (je suis) j'étais enfin autorisée à le partager. Je suis très fière du travail de ma fille sur ce projet initialement monté pour un concours organisé, les autres années, par la FFE dans le cadre de la série "Le cheval c'est trop génial". Malheureusement, cette année, il n'a pas été renouvelé. Pourtant, elle y a tellement travaillé ! Imaginez un peu : prévoir le scénario, la mise en scène, choisir la photographe et cameraman (ou plutôt "camerawoman") être l'actrice principale (oh ! pardon ! l'une des actrices principales car Schweppsie, la poneyte, a donné le meilleur d'elle même elle aussi !), réaliser ensuite le montage, choisir la musique (et là, il fallait oser... reconnaîtrez-vous, du moins, les adultes, sur quel film sorti en 2015 -allez, je vous aide un peu en précisant la date de sortie : le 14 février- on trouve cette chanson ?) et, surtout, ce qui a été le plus long, caler les images à la seconde près sur le rythme de la musique... 

    Et puis, cela a été une superbe expérience commune, un travail à 4 mains pour lequel les rôles ont été inversés : c'était exclusivement le projet de ma fille, c'était donc elle qui devait diriger et moi, j'ai tenté d'appliquer et de répondre à son attente, derrière mon petit Nikon...

    (Alors, s'il vous plaît, n'hésitez pas à lui laisser des commentaires, voire à partager sur vos sites ou pages Facebook (pour cela, vous pouvez partager à partir de ma page : https://www.facebook.com/cathy.lf.5/posts/432538583602152)

    Juste une petite précision, pour conclure, cette vidéo a été tournée au château de Nexon (Haute-Vienne -87-) , aujourd'hui la mairie, et au Haras du Parc (sur le même site). Au passage, nous adressons un sincère remerciement et toute notre amitié à Jeanne et Régine

    Précisions apportées le 30 octobre 2015, justifiant le transfert de cet article initialement prévu dans ma rubrique "EMOTIONS" à la rubrique "BILLETS D'HUMEUR" :

    Ce soir, grosse déception ! ma fille reçoit un sms de l'une de ses amies qui voulait aller voir son clip sur YouTube et là, patatra, le site a bloqué la vidéo pour "cause de droits d'auteur" ! Bien sûr, légalement, la décision est respectable et logique. Le film est sorti cette année et vient tout juste de paraître en DVD ! Avec le recul, je me rends compte que mon apprentie cinéaste a commis quelques petites erreurs, dont l'une qu'elle avait pourtant bien prévue dans son projet initial : en effet, ce dernier comportait un générique mentionnant le lieu du tournage, la personne qui avait filmée (moi, modestement), les propriétaires du Haras du Parc, le matériel utilisé et, bien sûr, les indications concernant la musique (titre, film, auteur, année...). Là, au dernier moment, elle a coupé cette partie pour la remplacer par des remerciements d'avoir visionné le clip !  De plus, ignorante des possibilités d'alertes  que l'on peut créer sur un événement afin d'être prévenu(e) lorsqu'il est cité sur internet,  elle a inscrit le titre complet de la chanson dans le titre de sa vidéo. Loin d'être une circonstance atténuante, visiblement, cela a facilité le repérage immédiat parmi la foule de vidéos enregistrées sur YouTube (ou ailleurs) et utilisant également des musiques non libres de droits. J'avoue que, même moi, je connais l'existence de ce procédé et utilise, à titre professionnel, un site d'alertes, depuis seulement peu de temps...

    Il est clair que je suis responsable de la déception de ma fille, et je le regrette, car "nul(le) n'est censé(e) ignorer la loi", cette fameuse loi HADOPI, certes justifiée et prévue pour protéger les auteurs dans les cas d'abus ! Mais, à ce niveau, y a-t-il vraiment "abus" ? cette publication n'était pas faite pour percevoir quelque argent que ce soit ! C'était juste la fierté d'une ado de montrer la qualité de son travail et sa passion pour l'équitation (qu'en plus, actuellement, elle ne peut plus pratiquer, ce dont elle souffre énormément).  

    Conclusion :

    DURA LEX... SED LEX (latin, signifie : dure est la loi, mais c'est la loi)


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires