• ET MOI ?... Etais-je VRAIMENT CHARLIE ?

    Avec le recul donc, après avoir lu de nombreux commentaires de ceux qui se revendiquaient comme étant CHARLIE, d'autres qui expliquaient POURQUOI ils ne l'étaient pas et, bien sûr, également de nombreux messages agressifs qui démontraient déjà que leurs auteurs n'avaient rien compris à "la morale de l'histoire", j'ai fini par reconnaître que, en ce qui me concernait, JE N'ETAIS PAS CHARLIE malgré mes modestes participations actives et le suivi quotidien des infos à la télé ou sur internet (les événements m'avaient remis dans le quotidien, moi qui m'en étais volontairement éloignée depuis de nombreux mois, me satisfaisant de mes propres petits tracas sans avoir à visualiser ceux de ce monde devenu complètement fou !). Et j'ai compris ce que je revendiquais, ce que je voulais en fait exprimer ! Je ne pouvais pas être CHARLIE moi qui ai dû regarder la une de ce magazine dans un kiosque à journaux il y a de cela très longtemps avec écoeurement (tout comme  Hara-Kiri) , avec indignation sur le fait qu'on puisse publier et présenter à la vue de tous, enfants compris, des dessins mêlant tout ce que le sexe, la politique, la religion, en un seul mot : "l'humain" pouvait avoir de dépravé et répugnant !

    • NON : comme je l'ai lu " il faut arrêter de dire que ces dessinateurs (devenus les martyrs de nos libertés) étaient de gentils garçons" !
    • NON : comme aiment à le répéter leurs proches (parents et amis), ce n'étaient plus de "grands enfants qui s'amusaient". Ils avaient depuis longtemps (voire très longtemps) passé le stade de l'innocence ; ils savaient très bien qu'ils bravaient des limites sur lesquelles ils crachaient copieusement ! Hmm ! je suis en train de me dire que, finalement, c'est en cela que leurs proches leur donnent l'excuse d'être restés de "grands enfants" : comme les enfants en effet ils testaient jusqu'où ne pas aller pour ne pas se faire "taper sur les doigts" ! (Le "jeu" en valait-il la chandelle ?)... Ils vivaient et semblaient aimer vivre dangereusement, mettaient les leurs en péril (égoïstement) !
    • NON : le fait de ne pas respecter l'autre, le blasphème, l'insulte systématique, même à travers des dessins,   ne rentrent pas dans "la LIBERTE D'EXPRESSION" et ne répondent pas aux principes de cette LAÏCITE qui nous est si chère !
    • OUI : c'étaient des pères, des maris ou compagnons, des amis (des fils) irremplaçables que leurs proches pleureront le reste de leur vie !
    • OUI : c'étaient sûrement des "écorchés vifs" ! ...
    • OUI : leurs dessins, leurs propos étaient outranciers, orduriers, de nature à blesser profondément autrui
    • NON : pour faire rire ou pour exprimer sa colère, il n'est pas indispensable d'être vulgaire (malheureusement, nombre de nos humoristes actuels semblent penser le contraire !)
    • OUI : je pense sincèrement que la LIBERTE D'EXPRESSION doit respecter les croyances de chacun, qu'elles soient religieuses, politiques, historiques, ou autres.
    • NON : je ne pense pas qu'il faille une barrière légale à cette liberté qui risquerait de très vite  se transformer en CENSURE. 
    • OUI : je pense que chaque personne qui s'est sentie insultée, blessée publiquement par des paroles ou des actes injurieux doit pouvoir répondre tout aussi publiquement ou demander "réparation" auprès de la Justice (demandez aux "vedettes" ; elles savent très bien faire face à la presse dite "people" et aux paparazzi !).
    • MAIS NON : ils ne sont pas "morts pour la France", comme je l'ai aussi entendu !  Ils sont morts pour leurs idées ! Ca, je peux respecter, même si je n'acceptais pas la façon d'exprimer leurs idées !
    • MAIS NON : la VENGEANCE par la VIOLENCE N'EST PAS ACCEPTABLE d'où qu'elle provienne !
    • L'arme la plus redoutable envers quelqu'un qui cherche à se faire remarquer d'une façon ou d'une autre aux dépens des autres reste l'INDIFFERENCE.
    • Une dernière chose : OUI : leurs familles, leurs amis, méritent COMPASSION, RESPECT, SOLIDARITE.

    Alors ? après tout cela, que faisais-je parmi tous ces gens qui s'affichaient "Je suis Charlie" ? moi qui ignorais volontairement ce genre d'humour ? Et bien, peut-être certains l'auront compris (en tout cas, moi maintenant) : j'étais notre France que j'ai appris à respecter depuis mon école primaire, que j'ai humblement servie par des activités associatives et municipales, et contre laquelle, comme chacun de nous, je suis si souvent en colère à travers ses dirigeants quel que soit "leur bord" ! J'étais cette terre d'accueil (que de trop ! on peut à nouveau le déplorer à travers ces crimes contre l'humanité) bafouée par des zombies manipulés par des fous qui manipulent pour asseoir leur toute- puissance par l'asservissement de ceux qui rêvent d'un monde meilleur, un monde où tous les Humains, de toutes couleurs, toutes nationalités, tous pays, toutes religions et tous partis politiques confondus, vivraient en Paix. J'étais Marianne en colère ! (Oups ! quelle ironie ! c'est également le nom d'un autre magazine dit "satirique"). Et c'est pour cela que j'ai regretté de ne pas avoir participé à des "manifestations" où l'on chantait la Marseillaise à l'unisson, ailleurs que sur un terrain de sport ! Et j'étais aussi présente pour accompagner à ma façon, soutenir les familles et les proches de TOUTES les victimes de cette barbarie ! Voilà, c'est dit !

    Je vais conclure avec ce dessin de Ixène, dessinateur du Figaro qui a déjà dû faire le tour de Facebook et du net...

    Je n'ai pas dit que j'avais "une dent" contre les "caricaturistes" ou dessinateurs "satiriques"...

    ET MOI ?... Etais-je VRAIMENT CHARLIE ?

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 31 Janvier 2015 à 22:12

    Bonjour,


    Je vais votre connaissance avec cet article très bien écrit et plein de bon sens. Je suis entièrement de votre avis et j'apprécie l'analyse claire et courageuse que vous faites et que je partage sur tous les points.


    Je viendrais de temps en temps faire un tour sur votre blog  et je vais même le mettre en lien sur mon blog "Art de vivre" .


    A très bientôt.


    Vérona

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :